*

TDAH TDAH

4 façons de réduire les impacts du TDAH en jouant

Enfance et jeu vont de pair et, en jouant, votre enfant peut faire des apprentissages très importants pour son développement personnel et pour l’amélioration de ses habiletés sociales. Voici quelques exemples de jeu qui risquent d’avoir un impact positif sur votre enfant.

  1. La statue

    Pour aider un enfant à apprendre à contrôler sa bougeotte, jouez à la statue (l’enfant prend toutes sortes de poses rigolotes jusqu’à ce que vous disiez « statue! » et qu’il doive s’immobiliser totalement pendant une dizaine de secondes) ou une variante plus cardio (la tag gelée). En jouant, l’enfant développera une meilleure conscience de son corps et de ses mouvements, en plus de ses aptitudes à rester plus tranquille dans les moments cruciaux.

  2. Les activités de table

    Les casse-tête, le dessin, le bricolage, les Legos sont une bonne occasion non seulement de partager des moments privilégiés avec votre enfant, mais aussi de lui apprendre à s’asseoir et à se concentrer sur une tâche. Si vous avez de la difficulté à motiver votre enfant à participer à de telles activités, transformez-les en concours ou en course : qui peut finir un casse-tête en premier? Qui peut mettre le plus de couleurs différentes dans son dessin?

  3. Les histoires inventées

    Les figurines, les toutous, les déguisements, les petites autos et une foule d’autres jouets permettent aux enfants de créer des univers imaginaires où ils sont maîtres et rois de leur destin et des règles qui les régissent. Dans ces mondes imaginaires, il est souvent plus facile pour les enfants de verbaliser certaines émotions ou inquiétudes, ou même de les reconnaître et de les accepter. C’est une façon d’apprendre à ressentir et à exprimer toute une gamme d’émotions dans un environnement où les gaffes sociales ont peu de conséquences…

  4. Les jeux de société

    Les jeux de société permettent de développer certaines habiletés cognitives et sociales sans en avoir l’air. Les moins compliqués sont souvent les meilleurs : mémoire (une version commerciale avec des personnages préférés ou alors la version maison, jouée avec un simple paquet de cartes), dont vous adapterez le niveau de difficulté selon les habiletés et les capacités d’attention de votre enfant en réduisant le nombre de paires disponibles ou en plaçant les cartes semblables plus ou moins près les unes des autres; les dames ou les dames chinoises, moins compliquées que les échecs, mais qui demandent tout de même une certaine planification; serpents et échelles, qui place votre enfant devant des succès (les échelles) et des échecs (les serpents) imprévisibles et répétés, lui apprenant ainsi à gérer ses frustrations et à passer outre les échecs; Clue, qui demande aux enfants d’organiser l’information à leur disposition et d’attendre d’être prêt avant de faire des accusations, deux éléments qui présentent un réel défi pour les enfants aux prises avec un TDAH…