*

TDAH TDAH

6 conseils pour mieux gérer ses émotions

Joie, frustration, inquiétude, tristesse : la difficulté à gérer les émotions est un élément important du TDAH. Elle se manifeste souvent par des colères ou des crises de larmes fréquentes et démesurées, des changements d’humeur marqués, une grande fébrilité, de l’insécurité… Voici quelques moyens de tempérer l’hyperréactivité des émotions :

  1. Évitez le stress

    Le stress est un des déclencheurs d’émotivité les plus redoutables, avec la fatigue. Apprenez à reconnaître les situations stressantes et essayez de les éviter. Si vous vous trouvez en grande période de stress, soyez vigilant, sachant que vous êtes plus vulnérable aux explosions d’humeur. Et pour soulager le stress, méditez, faites des arts martiaux, de l’autohypnose ou de la relaxation – et du sport en général : l’exercice est un des meilleurs moyens de régulariser l’humeur.

  2. Dormez

    Quand on est reposé, on réagit moins émotivement et on a un regard plus positif sur les choses. C’est aussi simple que ça!

  3. Prenez du recul

    Respirez par le nez, sortez prendre l’air, changez de pièce, faites des push-ups : une pause de quelques secondes ou quelques minutes est parfois la meilleure façon de désamorcer une bombe émotionnelle… Une fois « décollé » de la source, vous aurez plus de perspective et pourrez ainsi doser vos réactions. Vous pouvez même demander à vos proches de vous donner un signal ou d’intervenir lorsque vous vous emportez.

  4. Apprenez à bien vous connaître

    Reconnaissez les manifestations de vos émotions, les signes avant-coureurs d’une explosion, les situations qui vous déséquilibrent pour pouvoir mieux les voir venir. Mieux connaître vos réactions vous permet aussi de « préparer » certains comportements à adopter dans des situations que vous appréhendez : une rencontre d’évaluation avec votre patron, une fête de famille, la routine du matin avec les enfants…

  5. Ressentez plutôt que de combattre

    Rien ne sert de se battre contre votre émotivité – vos émotions ne disparaîtront pas! Il faut apprendre à mieux les vivre, et ce n’est pas en les évitant que ça se fera. Vivez-les pleinement, découvrez-les, analysez-les, soyez-en conscient – c’est le meilleur moyen de les apprivoiser.

  6. Souvenez-vous que ça finira par passer

    Tel un fumeur réformé qui compte jusqu’à dix pour laisser passer l’envie d’en griller une, lorsque vous êtes remué par des émotions trop fortes, rappelez-vous que – dans quelques secondes ou quelques heures – leur intensité va forcément diminuer. Que ce soit l’envie d’acheter une télé 60 pouces, d’embrasser tous les passants parce que votre plus jeune vient d’être accepté au programme international de l’école ou d’en coller une à celui qui vous a coupé sur la 20, une fois le pic d’intensité passé, vous serez peut-être en meilleure position pour réagir de la bonne façon.