*

TDAH TDAH

6 moyens de faciliter les devoirs

Faire les devoirs et les leçons avec un enfant atteint du TDAH, c’est souvent long et laborieux. Conflits, remontrances, découragement, frustrations ponctuent souvent ce marathon quotidien qu’on ne peut malheureusement pas éviter… Il existe des trucs pour rendre cette période un peu moins difficile.  Des trucs qui ne conviennent pas toujours à tous, mais qui ont le potentiel d’aplanir plusieurs écueils reliés aux devoirs.

  1. Choisir les meilleurs « quand, où et comment »

    Ce ne sont pas tous les enfants qui peuvent rentrer de l’école et s’atteler aux devoirs et leçons pendant une heure et demie… Peut-être que le vôtre a besoin de se détendre un peu avant de plonger dans ses livres? Peut-être travaille-t-il mieux le matin? Choisissez le moment de la journée le plus propice au succès, un endroit qui l’aide à se concentrer, une méthode de travail qui lui convient et les objets qui lui faciliteront la tâche (écouteurs, musique douce, etc.).

  2. Établir une routine

    Comme pour les matins d’école, mettre en place une routine pour les devoirs, à laquelle on se colle le plus possible, aide l’enfant à apprivoiser la tâche, à comprendre ce qu’on attend de lui et à voir venir. Éventuellement, c’est un rythme qu’il prendra de lui-même.

  3. Bouger pour mieux se concentrer

    On sait maintenant que le mouvement aide l’enfant à se concentrer. S’il a besoin de taper du pied ou de serrer une balle de stress en récitant ses tables de 12, laissez-le faire. Il préfère lire debout en marchant à travers la maison? Si ça marche, pourquoi pas? On a même vu des parents qui font les leçons avec leur fille pendant qu’elle fait du patin à roulettes dans la salle à manger! 

  4. Les petites bouchées sont plus faciles à digérer

    Il y a de fortes chances qu’un travail qui demande à l’enfant de rester assis et concentré pendant une heure risque de poser de gros problèmes… La solution : découper en morceau les devoirs qui en demandent trop. Faire les exercices pairs avant souper et les impairs après, écrire l’introduction d’un essai un jour et la suite le lendemain, faire une table de multiplication pour chaque bouchée qu’on avale au déjeuner : en réduisant la durée des tâches, on se donne de meilleures chances de ne pas s’essouffler. Et ça permet de prendre des pauses fréquentes et nécessaires!

  5. Organiser les outils

    Plus facile de faire ses devoirs quand on a ses livres, des crayons et une efface, non? Conservez un étui à crayons pour les devoirs toujours au même endroit, aidez votre enfant à organiser son matériel (ramener les bons livres de l’école, suivre sa liste de devoirs, etc.). Si vous passez 15 minutes à vous chercher chaque fois que vous vous installez pour travailler, vous partez perdant! Quand les devoirs sont finis, replacez le matériel dans le sac, prêt à partir le lendemain, pour éviter de vous tirer dans le pied lors de matins pressés.

  6. S’intéresser à son travail

    Oui, il y a beaucoup à faire au retour de l’école et la perspective de passer 45 minutes avec votre enfant à faire ses devoirs n’est pas nécessairement très attrayante (il y a le souper à préparer, les autres enfants à surveiller). Mais l’intérêt que vous portez à l’école en général et aux devoirs en particulier est une motivation extraordinaire pour votre enfant et une des meilleures garanties de réussite.